Réaction de l’AVEQ à l’annonce sur les 80 millions

Réaction de l’AVEQ à l’annonce sur les 80 millions

Montréal, le 15 décembre 2016

Ce matin, l’AVEQ a eu le plaisir de participer à l’annonce, par Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur, de 80 $ millions en financement direct aux étudiant.e.s.

Ce financement découle de l’annulation de crédits d’impôt fédéraux pour les étudiant.e.s; ces fonds ont désormais été réattribués, par l’entremise de transferts fédéraux, au Québec. Au cours d’une série de consultations avec des associations étudiantes nationales, l’AVEQ et d’autres associations ont clairement indiqué que l’argent devait rester auprès des étudiant.e.s afin de contribuer à l’accessibilité de l’enseignement supérieur. Par cette annonce, le gouvernement s’est engagé à bonifier l’accessibilité de façon générale et a de surcroit permis d’aider des groupes d’étudiant.e.s spécifiques à la hauteur de 65,4 $M en financement supplémentaire dans le programme d’Aide Financière aux Études (AFE) par l’augmentation des montants pour les frais de subsistance (hausse moyenne de 462 $/étudiant.e pour 146 000 étudiant.e.s)

  • 11,2 $M en bourses supplémentaires aux étudiant.e.s qui sont chefs de familles monoparentales (en moyenne 992 $/étudiant.e pour 11 000 étudiant.e.s)
  • 200 000 $ pour financer un billet d’avion aller-retour de plus pour les étudiant.e.s des régions éloignés, dont la majorité sont autochtones
  • 2 000 étudiant.e.s qui gagnent moins de 50 000 $ auraient maintenant droit à un prêt.
  • Les étudiant.e.s avec un enfant en situation d’handicap à leur charge peuvent maintenant recevoir le statut de « réputé temps plein » peut importe l’âge de l’enfant

L’AVEQ est heureuse de voir la mise en œuvre de ces mesures qui auront un réel impact sur la qualité de vie des étudiant.e.s, particulièrement celles et ceux qui vivent dans les situations les plus précaires. Nous avons également apprécié la volonté du gouvernement d’inclure les associations étudiantes dans les décisions en matière de politique publique qui ont mené à cette annonce.

Nous espérons que cette tendance se poursuit : les étudiant.e.s et le système d’enseignement supérieur au Québec font encore face à de nombreux défis. Les frais de scolarité continuent à monter, l’AFE contribue encore à l’endettement étudiant et les effets de plusieurs années d’austérité se font encore sentir dans les universités de la province. Des étudiant.e.s qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, en passant par les postes de professeurs qui sont vacants depuis des années, aux écarts entre universités urbaines et régionales ainsi que  la décrépitude d’un bon nombre de campus, il y a encore beaucoup de travail à faire. Nous espérons que le Gouvernement du Québec continuera à l’avenir à démontrer un engagement à écouter les préoccupations étudiantes et à se penchera sérieusement sur l’amélioration et la préservation de la qualité et de l’accessibilité de l’éducation publique.

L’AVEQ a pour mission de défendre et de représenter les étudiantes et les étudiants autant francophones qu’anglophones tout en accordant une attention particulière à la réalité de la population étudiante régionale. L’AVEQ représente déjà 33 000 étudiantes et étudiants au Québec, et des associations représentant plus de 100 000 étudiantes et étudiants participent activement à sa construction.

-30-

Contact:

Isaac Stethem

Conseiller à l’exécutif/Relations médias francophones

cons.exec@aveq-nous.ca

1-888-994-9177 poste 1

Kristen Perry

Responsable à la mobilisation et au développement associatif/Relations médias anglophones

mob.dev@aveq-nous.ca

1-888-994-9177 poste 3

###